BISTROT SYMPA, ALIMENTATION ET PLUS
12 rue Principale, Saint-Étienne-de-Bolton, QC J0E 2E0
450-297-3787  info@coopdugrandbois.com



HEURES D'OUVERTURE
Jeudi et vendredi :
11 h 30 - 19 h
Samedi et dimanche :
8 h 30 - 17 h

 

LA COOP DU GRAND-BOIS,

UN CARREFOUR COMMUNAUTAIRE À SAINT-ÉTIENNE-DE-BOLTON !

Saint-Étienne-de-Bolton est un petit village de 550 résidents permanents dans les Cantons de l'Est. Avant l'arrivée de la Coop du Grand-Bois, Très peu de services aux citoyens ou de lieux de rencontre et de socialisation étaient disponibles. En octobre 2007, un groupe de près de 100 citoyennes et citoyens, avec l'appui de la municipalité, a initié une démarche de planification stratégique municipale. Dans une approche structurée et démocratique, les citoyennes et citoyens se sont entendus sur un portrait de la municipalité, une vision et des priorités d'action. Une de ces priorités était la création de la Coop du Grand-Bois.

En décembre 2009, la Coopérative a été constituée sous la forme d'une coopérative de solidarité. Un local a été trouvé et acheté, le 12, rue Principale. Les membres se sont retroussé les manches et ont nettoyé et aménagé la maison pour en faire un petit local fonctionnel et convivial. La Coop a ouvert ses portes à l'automne 2011. Aujourd'hui, plus de 200 personnes sont membres de la Coop, qui fonctionne grâce à la cinquantaine de membres et d'administrateurs qui y investissent du temps bénévolement sur une base régulière. Elleb peut aussi compter sur les talents d'un cuisinier. La Caisse Desjardins, la MRC et le CLD Memphrémagog, le Pacte rural, Axion et plusieurs entrepreneurs locaux ont cru en elle et ont investi temps et argent dans son démarrage.

La Coop du Grand-Bois est un carrefour communautaire pour la population de Saint-Étienne-de-Bolton. Outre tous les services qu'on y offre, c'est avant tout un lieu de rassemblement qui permet d'échanger et de développer des liens de solidarité. 

La Coop du Grand-Bois, si elle réussit à couvrir les coûts d'opération de ses activités commerciales (bistrot, dépannage en alimentation, bureau de poste), a besoin d'appui financier pour assurer le bon fonctionnement de ses activités communautaires et les frais associés à son local. C'est dans ce contexte que chaque année, elle organise des activités-bénéfice et cherche à recruter de nouveaux membres.

DEVENIR MEMBRE ?

DEVENIR MEMBRE ?

Que vous soyez ou non membre de la Coopérative de solidarité Saint-Étienne-de-Bolton (Coop du Grand-Bois), vous pouvez contribuer à son développement en participant à ses activités, en consommant des produits de sa boutique, en venant y prendre un repas ou une collation ou en offrant votre temps à titre de bénévole. 

Toutefois, il y a plusieurs bonnes raisons de devenir membre. La coopérative est propriété de ses membres et est dirigée par l'assemblée générale des membres. Cette dernière élit un conseil d'administration composé de six membres utilisateurs et un membre de soutien. Tous les administrateurs sont bénévoles. Le conseil est appuyé par des comités de travail et personnes ressources qui peuvent lui adresser des recommandations.


POURQUOI DEVENIR MEMBRE ?

* Pour participer aux décisions, avoir droit de parole et de vote aux assemblées générales.

* Pour permettre à la coopérative de prospérer et ainsi, contribuer à la revitalisation d'un village, créer de l'emploi et rendre disponibles des produits et services de proximité.

* Pour faire partie d'un groupe de personnes dynamiques et engagées.

* Pour contribuer au développement de la solidarité dans notre communauté et notre monde.

* Parce que vous aimez Saint-Étienne-de-Bolton !


CATEGORIES DE MEMBRES
Membres utilisateurs

Les parts (15) de qualification d'un membre utilisateur, au montant de 150$, sont payables en un seul versement au moment de l'admission ou en trois chèques postdatés de 50$ chacun dont un versement payable au moment de l'admission et les deux autres dans un délai maximum de cinq mois suivant l'admission.
Les parts de qualification d'un membre utilisateur sont liées à la personne qui devient membre et son valides tant que la personne demeure membre.

Membres de soutien

Société ou personne morale, la part est de 2500$
Individu, organisme à but non lucratif (OBNL) et coopératives, la part est de 150$


Profil des membres du conseil et du personnel


Jean-Pierre Archambault (président du conseil)
 
En 2008, quand Jean-Pierre et sa conjointe se sont installés dans une jolie maison de la rue Principale, rien n'indiquait que la Coop – dont ils allaient devenir membres peu après – allait éventuellement s'établir juste à côté de chez eux! Et cette relation de bon voisinage s'est encore renforcée lorsque tous deux sont devenus membres du conseil d'administration, en avril 2013. Nommé vice-président, Jean-Pierre est devenu président du conseil l'année suivante.
 
Après avoir vécu sur le Plateau Mont-Royal et la Rive-Sud, Jean-Pierre a décidé de poursuivre la carrière qu'il mène depuis 40 ans à la CIBC en optant pour le télétravail dans son nouvel environnement. Expert en informatique, il assure la bonne marche des centres d'appel de la Banque à partir de chez lui, avec un saut à Montréal un jour par semaine. Depuis qu'il vit à Saint-Étienne, son attachement à la région s'est mué en engagement : « Nous nous sommes intégrés facilement à la collectivité grâce à la Coop, c'est un lieu de rencontre formidable. Et pour assurer son développement, il faut réussir à susciter constamment des idées : c'est ce que nous comptons faire. »
 
 
Michel Bissonnette (administrateur)
 
Visionnaire pragmatique, Michel Bissonnette fait bénéficier la Coop de son expérience polyvalente et approfondie dans la conception et la réalisation de stratégies de communication. Il occupe d'ailleurs la présidence d'une agence de communication, Groupe 2000 neuf, qui offre des services intégrés en communication stratégique et affaires publiques, en développement organisationnel, en promotion et en gestion d'événements publics, particulièrement dans le domaine de la santé. Il a assumé d'importantes responsabilités en planification et en positionnement stratégiques, ainsi que dans les domaines des relations publiques, de l'organisation et de la coordination de projets spéciaux. Il possède une expertise reconnue dans la création de partenariats et dans la gestion de coalitions ou de regroupements d'intérêts.
 
Michel a trouvé dans notre village le havre de paix qu'il recherchait.
 
 
Jocelyn Cadorette (chef cuisinier)
 
Jocelyn a deux passions – l'histoire et l'art culinaire – et il sait faire concorder les deux à merveille. Diplômé en histoire de l'Université de Sherbrooke, il s'est inscrit à la maîtrise et déposait tout récemment sa thèse, intitulée Manger au goût du jour. L'identité alimentaire des élites françaises (XVIIe et XVIIIe siècles). Notre chef n'est pas qu'un cuistot : c'est aussi un érudit des arts de la table, ce qui l'amène à donner des conférences sur le sujet, à agir comme auxiliaire d'enseignement en histoire à l'UdeS et à donner des cours à l'Université du troisième âge.
 
Jocelyn a aussi étudié la cuisine dans un établissement de formation sherbrookois, et a travaillé en restauration huit ans d'affilée – dans des cuisines d'hôtels, mais aussi au Centre Terre nouvelle à Stoke, où il a pu mettre à profit son esprit communautaire. Il s'est adapté rapidement à la Coop, après avoir aménagé la cuisine à son goût : « C'est un projet stimulant, et j'apprécie les différents rapports humains : j'aime bien travailler avec des bénévoles, et le concept mis de l'avant dans le village est intéressant ». Jocelyn se donne un certain temps pour développer le menu de la Coop et un service de traiteur à la hauteur des attentes. Comme ses propres attentes sont élevées, c'est prometteur!
 
 
Michael Cooper (administrateur)
 
Michael fait partie d'une des premières familles de villégiateurs dans le voisinage du lac Libby. Ses grands-parents ont acquis une propriété en 1942, puis leurs enfants se sont établis progressivement à proximité, et les autres générations ont suivi. Michael a fait carrière dans les affaires familiales à Montréal, dans les domaines de la plomberie, du chauffage, puis de l'immobilier; il a aussi travaillé en restauration et a été imprimeur. Il est reconnu pour ses talents de photographe, notamment auprès des Auxiliaires de l'Hôpital général de Montréal, organisation dont il a été membre du conseil pendant 7 ans (et vice-président en 2011). Il a également été membre de l'organisme pour les droits humains Aequitas.
 
Il poursuit maintenant son travail de bénévole au conseil de la Coop : « Je me suis joint à la Coop pour tâcher d'en faire un succès. Il y a plusieurs opportunités à explorer pour son développement, et je compte mettre mon expérience à profit pour les réaliser ».
 
 
Aline Dupaul (vice-présidente du conseil)
 
Née à Valcourt, Aline est résidente d'été au lac Libby depuis 1943, et habite en permanence à Saint-Étienne depuis 1992. Elle a étudié en musique, philosophie et sciences infirmières, puis a travaillé 12 ans auprès de l'Abbé Pierre : un an à Paris et onze ans dans les bidonvilles de Lima au Pérou, ce qui change vraiment la perspective d'une vie! Ses trois enfants y sont nés.
 
Au retour, elle a enseigné la musique dans les écoles primaires de Magog ainsi que les cours de formation morale, poursuivis durant 17 ans, tout en collaborant au comité d'Action culturelle, aux comités d'écoles et de parents, aux groupes de solidarité avec les pays en développement et à Amnistie internationale. Elle a été membre du conseil municipal de Saint-Étienne de 1987 à 1992, notamment comme mairesse à compter de 1988. Depuis 2004, elle est engagée dans des comités axés sur la protection de l'environnement.
 
Ayant fait partie du groupe de planification stratégique, elle a l'honneur d'être le membre numéro 1 de la Coop du Grand-Bois, dont elle occupe la vice-présidence du CA depuis mai 2014. Elle est aussi membre du CA de la Fondation de revitalisation de Saint-Étienne de Bolton qui veut, entre autres, aider à consolider la Coop et appuyer d'autres projets d'avenir au village. Elle résume ainsi son action : « Nous vivons dans un milieu privilégié, qu'il nous faut continuer d'améliorer sans cesse et tous ensemble ».
 
 
Camille Fallu (commis / serveuse)
 
Pour Camille, un emploi d'été comme serveuse dans le village que ses parents ont adopté ces dernières années, c'est une excellente occasion de faire la connaissance des gens de la place. Étudiante au Collège Mont-Saint-Louis, elle entreprend à l'automne 2014 son Secondaire V. Elle réussit très bien, entre autres du côté sportif, où elle pratique le volleyball et le flag-football. Elle fait aussi partie de l'équipe Génies en herbe de son collège et a été élue présidente de sa classe. C'est d'ailleurs ce qui a amené la direction du collège à l'inscrire à son programme de leadership, qui vise à favoriser et développer les talents de jeunes qui font preuve d'aptitudes exceptionnelles.
 
Camille aime aussi la musique : elle pratique le piano et le chant, avec un penchant pour le jazz. Elle compte orienter ses études en communications : elle développe entre-temps ses aptitudes à communiquer… avec les clients de la Coop!
 

Sylvie Roulier (secrétaire du conseil)
 
Originaire de Saint-Jean-sur-Richelieu, Sylvie Roulier a travaillé plus de 20 ans dans l'industrie de la mode à Montréal avant de fonder sa petite entreprise de création d'imprimés et de design de produits textiles manufacturés. Mère de deux jeunes adultes, elle réalise un rêve en acquérant une maison de campagne à Saint-Étienne avec son conjoint en 2013.
 
Si elle aime la vie culturelle et l'effervescence de Montréal où elle vit et travaille la semaine, elle apprécie d'autant plus le calme et la sérénité que lui apporte sa nouvelle vie à la campagne les week-ends et les jours de vacances. Et la Coop y est pour quelque chose : « J'ai eu un véritable coup de cœur depuis les touts débuts pour la Coop, son ambiance si chaleureuse et son pouvoir d'attraction comme lieu de rassemblement et de fraternité pour cette belle collectivité », explique-t-elle. Voilà pourquoi elle s'engage avec plaisir pour donner du temps et de l'énergie au sein du CA.
 
Sylvie est inscrite à l'UQAM pour la session automne 2014 en vue d'obtenir un certificat en art; elle compte ainsi développer son potentiel artistique et éventuellement, avoir un jour son atelier à Saint-Étienne.
 
 
Jacques Tétreault (trésorier)
 
Jacques aime bien se rappeler les beaux moments de son enfance, les étés au chalet de son grand-père sur les berges du lac Libby. C'est ce qui l'a amené à construire sa propre maison en 2003 sur le chemin Bombardier : une maison ronde, faite de paille et d'argile qu'il a bâtie en grande partie lui-même. C'est que Jacques est habile de ses mains : massothérapeute (il a enseigné la massothérapie un peu partout au Québec), acupuncteur et ostéopathe, il sait soulager ceux qui se confient à lui. Et ses mains servent aussi à bricoler : la Coop lui doit bien des petits travaux, notamment pour le terrassement, et aussi les tablettes et étalages de la boutique.
 
Son attachement à la Coop est venu tout naturellement, en y collaborant comme bâtisseur. Maintenant membre du conseil d'administration dont il est le trésorier, il a une bonne idée du rôle que la Coop joue et doit développer : « Je crois au pouvoir unificateur de ce lieu. Au fil des ans, on a vu le village évoluer puis ralentir, jusqu'à la création de cet organisme vivant qui lui donne un nouvel élan. La Coop remplit bien son rôle, et il nous reste des créneaux à explorer pour assurer son développement ». C'est un objectif commun qu'il partage avec les membres intéressés à assurer sa pérennité.

En Estrie, à deux pas de l'autoroute 10,
à la sortie 100.
À 1 heure de Montréal et à 30 minutes de Sherbrooke, entre Bromont et Magog, tout près d'Eastman.
On vous attend !